AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lydia, la romantique gothique

Aller en bas 
AuteurMessage
MaGiic Lolliipop's !

MaGiic Lolliipop's !

Féminin Nombre de messages : 1
Age : 23
Date d'inscription : 25/09/2010

Votre perso
Age: 16 ans
Race:
Monde:

MessageSujet: Lydia, la romantique gothique   Sam 25 Sep - 12:11

Lydia Louna....Une ado pas comme les autres....ça tout le monde l'avait compris.
Lydia est...spéciale. Voici sa vie.

Cette fille représente la beauté même depuis toute petite. Le teint blanc comme la neige, de longs cheveux noirs et lisses, des yeux couleurs noisettes presques rouges, et de fines lèvres couleur rose des bois. 1m67, 16ans, fine, elle a l'étoffe d'un manequin. Elle se passionne du romantisme gothique. Lydia est timide est réservée et souvent seule, mais elle a son monde à part. Elle vit avec les songes, des créatures magiques que elle seule peut voir et ceux qui y croivent, et parfois ses démons jamais partis, ses peurs de toujours....Elle a toujours un regard triste, perdu dans le vague, mais aussi un joli sourire où l'on voit à travers la souffrance. Lydia vit dans une petite ville retirée dans le Nord de Londres. Elle vit avec sa tante qui l'a élevée depuis l'age de 3ans, ses parents étant décédés. D'ailleurs, le cimetière est son lieu d'inspiration, elle y va souvent, surtout le soir pour penser. Elle y fait des rencontres magiques. Quelquefois elle trouve des réponses à ses questions. Il suffit qu'elle s'asseoit devant le grand mosolé du cimetière en position de prière, et elle se met à parler. Des objets, des créatures étranges peuvent apparaitre. Un bruit, une brise, la fait frissonner, elle se retourne, l'oeil aux aguets. Lydia regarde partout autour d'elle. Mais il n'y a que les tombes grises avec les fleurs séchées par le froid de l'hiver. Le vent fait un bruit comme les fantômes font. Un vent glacé parcourt tout le cimetière, mais Lydia n'a pas froid dans sa robe noire qui lui arrive au dessus des genoux. Une robe qui correspond bien a sa personnalité. Quelques rubans violets autour, des bracelets, des colliers, mais elle reste pieds nus. Pieds nus dans les feuilles, pour sentir le sol, la terre fraîche de l'hiver.
Son regard est sombre, de temps à autre, des larmes coulent. Des larmes de sang où se mélangent tristesse, souffrance et peine. Sa mère apparait en image dans le mosolé. Une image mortuaire, comme si la défunte mère était prisonnière de l'Enfer...
-Sais-tu ce que tu es vraiment, Lydia ? demande-t-elle a sa fille en la regardant de cette même tristesse qui hante sa fille.
-Oui maman...
-Alors, qu'est-ce que tu es ?
Lydia soupira, détourna son beau visage de sa mère et se mit à larmoyer de plus belle.
-Je ne veux pas être ce que je suis ! Je ne veux pas affronter toutes ces horreurs là.
-Lydia, écoute moi, je t'ai transmis ce don à ma mort. Je t'ai sauver de la vie en te faisant devenir une Fée Gothique. Voilà ce que tu es, une Fée Gothique.
-NAAAAN !! Arrête ! Je ne veux pas entendre ces mots !
-Mais c'est ton destin. Tu n'y peux rien.
Et sur ces mots, l'image de sa mère disparut et le vent se mit à souffler de plus belle.
Lydia pensait à ces mots. Fée Gothique...Fée Gothique. C'est ce qu'elle était et pour toujours. Pour toujours prisonnière à son tour d'un monde sombre, d'un monde magique mais épouvantable où la tristesse et la souffrance sont les seules reines.
Elle ne pouvait pas choisir entre le bien et le mal. Ce n'était aucun des deux. C'était juste une dimension où à chaque instant tu risquais de mourir, soit tué par une créature magique impossible à vaincre, soit tué par la tristesse qui te hante.
Lydia répétait chaque jour les mêmes choses, elle allait au cimetière, contemplait son reflet dans un miroire, essayait de trouver des réponses à ses nombreuses questions et priait pour qu'elle puisse vivre encore.
Mais le soir même, ce fut sa dernière transformation en Fée Gothique. Lydia mourut, noyée dans ses larmes ensanglantées. Son âme erre encore dans le cimetière, une ombre noire mais tellement belle aux reflets de la lune. Ses yeux rouges brillent encore et son cadavre repose près de la tombe de sa mère. Lydia est devenue une Nymphe de la Mort. Elle a rejoint sa mère en Enfer mais hante le cimetière et rend malheureux les gens qui n'ont pas de raison de l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Lydia, la romantique gothique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Victoria, mon Ellowyne sombre et romantique
» Petite table romantique
» Mariage Romantique
» Ouverture d'un café à Mons
» [D&D4] Dramatis Personae, Scribe Fredraider

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fantasy world :: Partie RP :: La plume libre-
Sauter vers: